Rencontrez les candidats à la Commission scolaire Onalaska le 5 avril | Gouvernement et politique

Quatre candidats briguent trois sièges à la Commission scolaire Onalaska le 5 avril.

Trois titulaires sont candidats à la réélection, dont l’actuelle PDG Ann Garrity. Le greffier Brian Haefs et le trésorier Shawn McAlister sont également en lice.

Le seul nouveau venu, Erik Archer, a prévenu le district qu’il ne participerait plus à cette course, mais son nom restera sur le bulletin de vote.

La Tribune a posé aux candidats une série de questions sur leurs plateformes. Ci-dessous leurs réponses.

Brian Haefs (i)

Éducation: Master en Servant Leadership de l’Université de Viterbo, BS en commerce de l’Université du Wisconsin-La Crosse

Emploi: directeur

Expérience politique : 13 ans à la commission scolaire Onalaska

Les gens lisent aussi…

Pourquoi avez-vous décidé de vous présenter à la commission scolaire et pourquoi pensez-vous que vous êtes le bon candidat pour le poste ?

Je suis honoré de servir les étudiants, le personnel et la communauté d’Onalaska au cours des 13 dernières années. Mon mandat a aidé à gérer l’incertitude pendant la pandémie et à nous efforcer continuellement de remplir notre mission – travailler ensemble pour assurer des niveaux élevés d’apprentissage pour tous.








contribué


Quel est votre principal problème et quelles actions aimeriez-vous entreprendre pour y remédier si vous êtes élu ?

Amélioration continue. Onalaska est un excellent district scolaire. Mon objectif personnel était et est toujours de défier le statu quo afin de l’améliorer continuellement.

Éducation: BS Hospitality & Tourism de l’UW Stout et MA en Servant Leadership de l’Université de Viterbo

Emploi: Vice-président des opérations chez Premier Hotel Properties, Inc. et instructeur auxiliaire au Western Technical College

Expérience politique : Commission scolaire Onalaska depuis avril 2019 et divers comités à travers la Ville d’Onalaska

Pourquoi avez-vous décidé de vous présenter à la commission scolaire et pourquoi pensez-vous que vous êtes le bon candidat pour le poste ?

Après trois ans au conseil, je suis heureux d’avoir un rôle à jouer dans un district scolaire qui fonctionne aussi bien. Je suis très fier de nos écoles et des enseignants qui servent.







Shawn Mc Alister


contribué


Quel est votre principal problème et quelles actions aimeriez-vous entreprendre pour y remédier si vous êtes élu ?

Agir et soutenir les efforts de nos enseignants et de notre administration qui surmontent actuellement l’impact de la pandémie sur les performances et la santé mentale de notre district.

Anna Garrity (i)

Éducation: Baccalauréat en travail social à l’UWL

Emploi: Éducation spécialisée paraprofessionnelle

Expérience politique : Je siège au conseil scolaire d’Onalaska depuis 15 ans.

Pourquoi avez-vous décidé de vous présenter à la commission scolaire et pourquoi pensez-vous que vous êtes le bon candidat pour le poste ?

J’ai choisi de me représenter parce que je reste attaché à l’importance de l’éducation dans notre communauté et je pense avoir bien servi le district pendant mon mandat au conseil.







Anna Garry


contribué


Quel est votre principal problème et quelles actions aimeriez-vous entreprendre pour y remédier si vous êtes élu ?

La mission du district scolaire d’Onalaska est de travailler ensemble pour assurer un haut niveau d’apprentissage pour tous. L’histoire montre que la collaboration de toutes les parties prenantes à cette mission commune, couplée à un engagement d’amélioration continue, rend notre district exceptionnel. J’ai l’intention de poursuivre cette approche collaborative si je suis réélu.

Éducation: BA en histoire, MA en gestion de la sécurité des entreprises et des organisations

Emploi: Officier de l’armée en service actif

Expérience politique : rien. Je termine ma 21e année dans l’armée et il est interdit aux chefs militaires de se présenter aux postes d’officiers politiques. Nous sommes constitutionnels, pas partisans.

Pourquoi avez-vous décidé de vous présenter à la commission scolaire et pourquoi pensez-vous que vous êtes le bon candidat pour le poste ?

J’ai choisi de me présenter à la commission scolaire parce que l’Armée a enraciné en moi le désir de servir. En tant que membre du conseil scolaire, je peux utiliser ma planification stratégique, mon expérience opérationnelle et mes compétences en leadership au profit de notre communauté et de nos élèves. Mais je serai le premier candidat à vous dire que je ne suis pas la bonne personne pour le poste en ce moment. Je crois que les commissions scolaires devraient être apolitiques. La poursuite de l’excellence éducative va au-delà de l’ancrage politique. Cependant, après avoir inscrit mon nom sur le bulletin de vote, l’armée m’a informé que les conseils scolaires locaux sont toujours considérés comme des postes politiques et que, par conséquent, je ne me présente plus. Si je gagne, je n’accepterai pas. Cette fois. Je prends ma retraite en septembre et je me présenterai par la suite parce que je crois à ce qui précède et à l’importance du problème ci-dessous.

Quel est votre principal problème et quelles actions aimeriez-vous entreprendre pour y remédier si vous êtes élu ?

Je suis arrivé à Onalaska après un passage de trois ans au National Military Command Center du Pentagone. Déjà sélectionné pour le commandement du bataillon, ma tournée ici devait durer un an avant de déménager en Louisiane. J’ai su presque immédiatement que notre église était la maison éternelle de ma famille. J’ai changé mes plans militaires et ma carrière pour rester ici dans notre communauté. L’une des principales raisons était et demeure l’excellence de notre système scolaire. Nos professeurs prennent grand soin de nos enfants. Ils investissent au-delà des résultats scolaires et des murs de leurs salles de classe. Mais je vois un déséquilibre entre l’excellence dont nous bénéficions et les incitations que nous offrons pour retenir et attirer ces talents. Ma principale préoccupation serait d’analyser la rémunération et les incitations de nos enseignants par rapport à d’autres districts et de trouver des moyens de mieux récompenser les éducateurs pour leurs efforts et leurs résultats. J’ai fait partie d’équipes pendant 21 ans. La reconnaissance est un élément clé des équipes performantes, et il n’est pas juste de compter sur les enseignants pour qu’ils aient un sens intrinsèque de la récompense et ne cherchent pas à encourager leur excellence. De grands enseignants parcourent les couloirs de nos écoles. En faisons-nous assez pour les garder? En faisons-nous assez pour les attirer? Je crois que lorsque vous parlez aux enseignants et étudiez les salaires, la réponse est non. Je sens un déséquilibre entre ce que notre communauté reçoit des enseignants et ce que nous donnons aux enseignants, et je crains que l’excellence dont nous jouissons ne s’érode à mesure que les enseignants partent et Onalaska est jugé moins compétitif pour les leurs. Regardez les familles si elles ne sont pas traitées. Enseignants et administrateurs – à bientôt. L’effort que vous fournissez. Le travail supplémentaire qui vous est dû à cause de la COVID que vous craignez n’est plus qu’une nouvelle normalité maintenant. En tant que parent, je suis profondément reconnaissant. En tant que personne qui pourrait contribuer à apporter des changements, je veux m’assurer que vous êtes correctement reconnu et rémunéré pour cet effort considérable. Personnellement parce que je me sens coupable de combien nous bénéficions de vos efforts et du peu que nous donnons en retour, et professionnellement parce que je vois un danger dans 7 à 10 ans lorsque nos meilleurs professeurs partiront et que de nouveaux chercheront ailleurs. Nous devons investir dans cette excellence dont nous jouissons.

durazy