Quelqu’un peut-il battre Mayhem Freedom et quatre autres plats à emporter des quarts de finale par équipe

Crédit photo : Instagram @mayhemfreedom

Aimez-vous Morning Chalk Up? Accédez à des interviews exclusives supplémentaires, des analyses et des histoires avec une adhésion Rx.

Avant les quarts de finale NOBULL CrossFit Team 2022, tout le monde se demandait si un concurrent sérieux s’alignerait pour défier CrossFit Mayhem Freedom pour le championnat Affiliate Cup. Avec un an sous le nouveau format de saison et un bien meilleur test de quart de finale mis en œuvre cette saison, quelles équipes se sont séparées du groupe affilié et ont renversé ce qui pourrait être la plus grande équipe du Chaos jamais réunie ?

Voici cinq plats à emporter à première vue sur le classement non officiel.

1. Réveillez-vous et choisissez le chaos

Sans surprise, en tête du classement (Amérique du Nord et monde) se trouve CrossFit Mayhem Freedom. L’équipe de Rich Froning, Samuel Cournoyer, Andrea Nisler et Taylor Williamson est la seule équipe au monde à se classer parmi les cinq premières à chaque séance d’entraînement.

Depuis l’année dernière, lorsque les quarts de finale ont eu lieu pour la première fois, l’équipe Mayhem Freedom a terminé dans le top 10 des 10 entraînements au monde, dont six victoires avec un placement moyen de 2,4 sur la période de deux ans. En fait, le pire résultat de Mayhem en quart de finale était la sixième place l’an dernier lors de l’entraînement 1.

Aussi impressionnantes que soient les performances de Mayhem Freedom, ce n’était pas tout à fait la performance imposante à laquelle nous nous sommes habitués en tant qu’équipe. La nouvelle équipe de Mayhem Independence a pour objectif d’empêcher Froning de remporter son 10e titre aux Jeux. L’équipe d’Alexis Johnson, Sasha Nieves, Luke Parker et Angelo DiCicco a rendu les choses intéressantes à Cookeville ce week-end, affichant cinq top 10, dont une deuxième place à Freedom in Workout 2, à seulement trois secondes. Ils ont terminé troisièmes en Amérique du Nord, à un point seulement de CrossFit Invictus.

L’équipe nouvellement constituée de Mayhem Justice pourrait également jouer les spoilers, donnant au camp d’entraînement trois prétendants potentiels au podium alors qu’ils étaient à égalité au septième rang en Amérique du Nord et au neuvième rang mondial. La performance la plus impressionnante de cette équipe nouvellement constituée de Ben Davidson, Seth Stovall, Anniston Sudhof et Jessica Kalagian a été lors de l’entraînement 1, où ils ont enregistré le deuxième meilleur temps au monde et l’épuisant entraînement Burpee Shuttle Run à 8h40 terminé, battant l’équipe phare a perdu trois places après avoir reçu une pénalité de 30 secondes.

Ensemble, les trois équipes de Mayhem ont toutes terminé dans le top 10 mondial.

2. “La Voie du Nord”

L’année dernière, l’équipe CrossFit Oslo est sortie de nulle part et s’est classée deuxième aux Jeux derrière Mayhem Freedom et a rejoint CrossFit Genas, troisième, pour devenir la première équipe européenne sur le podium de l’histoire des Jeux. L’équipe norvégienne est de retour et ne vole plus sous le radar.

Après les quarts de finale, ils semblent être l’équipe la plus équilibrée du plateau européen. L’équipe de cette année, surnommée Oslo Navy Blue, a ajouté l’athlète individuel des Jeux de 2019 et le Norvégien trois fois le plus en forme Nicolay Billaudel à une équipe qui ramène Ingrid Hodnemyr, Lena Richter et Eivind Dahl Ringard.

Ils ont décroché le titre des quarts de finale en Europe tout en terminant sixième au niveau mondial et la Norvège semble construire une usine d’équipes compétitives, rejoignant Oslo Navy Blue dans le top 10 des quarts de finale européens sont Oslo Purple Red (6e) et CrossFit Trondheim (7e).

3. Rendre Invictus encore meilleur

Le nom Invictus a toujours eu un poids important dans le sport, en particulier dans la classe par équipe. L’équipe Invictus de l’année dernière a connu des difficultés aux Jeux et a terminé 19e, le pire résultat de l’équipe avec trois podiums depuis le début de la division par équipe en 2013.

L’équipe de cette année a tiré une précieuse expérience de l’année dernière avec Brittany Weiss et Jorge Fernandez, rejoints par l’ancien de la division Teenage Devyn Kim et le meilleur finisseur de l’Open de cette année au Royaume-Uni, Joshua Al-Chamaa.

L’équipe semble équilibrée, montrant un large éventail de compétences allant de la force (4e mondial dans la pratique 3) au travail moteur (1er mondial dans la pratique 1) puisqu’elle a terminé deuxième en Amérique du Nord (et deuxième dans le monde), à ​​seulement six points de Mayhem Freedom. Ensemble, ils ont obtenu quatre classements parmi les cinq premiers au monde.

Le fondateur et entraîneur-chef d’Invictus, CJ Martin, était catégorique pour qu’Invictus revienne sur le podium, et l’équipe de cette année en a l’étoffe.

4. CrossFit Reykjavik joue la sécurité

Quand Annie Thorsidottir a annoncé qu’elle rejoignait l’équipe pour cette saison, elle a fait savoir qu’elle était après Mayhem Freedom et a réuni une équipe composée de poids lourds dans la division d’équipe CrossFit. Lauren Fisher, Tola Morakinyo et Khan Porter ont des compétences différentes, mais ce qu’ils avaient tous en commun était la volonté de travailler et d’acquérir l’expérience d’assister aux Jeux en équipe, ce qui manquait à Thorisdottir.

Sur le papier, cette équipe ressemblait aux favoris pour défier Mayhem Freedom, et une performance moins que stellaire dans Workout 2 a soulevé quelques questions. Cependant, CrossFit Reykjavik a adopté une approche conservatrice de ce test et s’est assuré de ne recevoir aucune pénalité, ce qui lui a valu une 117e place au niveau mondial dans cet entraînement. Cela les a placés 45e au général après le premier jour.

Ils ont fortement récupéré le jour 2 et ont réalisé les meilleurs temps mondiaux lors des entraînements 3 et 4. Ils ont rejoint Mayhem Freedom en tant que seule équipe à avoir remporté plusieurs entraînements mondiaux.

Cette équipe a un potentiel de home run et pourrait encore être la seule équipe dans un format de jeu qui peut rivaliser avec Mayhem Freedom dans la plupart des séances d’entraînement. Cette programmation des quarts de finale a prouvé la capacité de l’équipe à travailler ensemble, ce qui les distingue des “superteams” précédentes.

5. Un concurrent légèrement nouveau d’en bas

Lors des jeux de l’année dernière, la région Océanie a raté de peu le podium puisque Plus64 CrossFit et CrossFit Urban Energy ont terminé respectivement sixième et septième. La meilleure équipe océanienne de cette année, CrossFit Selwyn, est originaire de Nouvelle-Zélande et s’est classée quatrième au monde et a enregistré une quasi-victoire en victoires d’entraînement en quarts de finale avec quatre victoires, à égalité avec Mayhem Freedom pour les victoires en quart de finale et derrière CrossFit Commit Okavango, qui a gagné les cinq entraînements ont remporté les quarts de finale africains.

Les Kiwis disposent d’une gamme impressionnante de jeunes joueurs prometteurs, dont les frères Ben et Luke Fowler, ainsi que les détenteurs de Plus64 Marnie Sykes et Madeline Shelling. Leurs performances d’entraînement ont été compétitives avec les meilleures équipes du monde, car elles ont terminé trois fois dans le top 10 et pourraient être l’équipe qui marquera l’histoire de la région en tant que première équipe à monter sur le podium.

Recevez la newsletter

Pour un aperçu quotidien de tout ce qui concerne le CrossFit. Communauté, compétitions, athlètes, conseils, recettes, offres et plus encore.

durazy