L’Oklahoma Gas and Electric Company vise une hausse des tarifs qui augmenterait les factures des ménages de près de 9%

OKLAHOMA CITY (KFOR) – Pour Stacia Rector, résidente de longue date de l’Oklahoma, la nouvelle d’une hausse des taux à deux chiffres qui pourrait provenir de l’Oklahoma Gas and Electric Company (OG&E) est troublante.

“Pour les personnes à revenu fixe, cela pourrait poser un problème car vous avez déjà budgétisé ce qui va sortir de votre revenu afin que vous puissiez payer vos factures et qu’il en reste”, a déclaré Rector.

Dans un e-mail aux clients, OG&E a déclaré qu’il demanderait à la Oklahoma Corporation Commission d’approuver une hausse des taux de 8,4 %.

Une partie de la lettre que les clients d’OG&E ont reçue jeudi les informant d’une augmentation tarifaire.

Pour le client résidentiel moyen, cela représente près de 10 $ de plus par mois, et c’est un problème pour de nombreux habitants de l’Oklahom.

“Cela suit de près les clients résidentiels de l’Oklahoma qui paient des milliards de dollars en coûts de tempête hivernale”, a déclaré le directeur d’État de l’AARP, Sean Voskhul, citant les efforts de l’État pour récupérer les coûts extraordinaires de la tempête hivernale de février 2021.

Je pense que cela montre simplement un manque de compréhension ou d’arrogance, et à une époque où l’Est vieillissant réalise des bénéfices records et où les gens, en particulier les Oklahomans plus âgés, sont confrontés à des coûts qui montent en flèche pour les médicaments sur ordonnance, les produits d’épicerie, [and] d’autres services publics », a-t-il ajouté.

Dans une déclaration à la KFOR, les responsables de la société OG&E ont déclaré que l’augmentation demandée du râteau “répond à ses efforts continus pour mettre en œuvre son plan d’amélioration du réseau”, un plan quinquennal élaboré en 2020 pour mettre l’accent sur le remplacement et la modernisation des infrastructures vieillissantes.

Dans le même communiqué, les responsables ont également déclaré que l’augmentation des investissements devrait “encore” améliorer l’expérience client en réduisant le nombre et la durée des pannes tout en modernisant le système.

Voskhul a déclaré que l’AARP Oklahoma continuera de défendre les Oklahomaans de plus de 50 ans tout en s’efforçant d’empêcher les augmentations de taux.

“Nous demanderons à nos membres d’appeler un e-mail et c’est vraiment à nos trois élus nationaux d’avoir le dernier mot [to get] Votre voix est entendue », a-t-il ajouté, citant la Oklahoma Corporation Commission.

Vendredi également, VOICE (Voices Organized in Civic Engagement) a publié une déclaration à la KFOR en réponse à l’augmentation proposée du taux OG&E :

“La mission de l’Oklahoma Corporation Commission est d’équilibrer les droits et les besoins des citoyens avec ceux des services publics”, indique le communiqué. Dernièrement, il semble que les services publics aient été impitoyables dans leur traitement des citoyens sans aucune compensation de la part de l’OCC. Depuis au moins 14 ans, OG&E verse chaque année de beaux dividendes, dont certains auraient pu être utilisés pour payer les mises à jour de l’infrastructure qu’ils auraient effectuées depuis 2012. Ces mises à niveau n’ont pas empêché les consommateurs de payer parfois, une augmentation de 1000% des factures d’énergie en février 2021 lorsque les conduites de gaz ont gelé.

VOIX

Mme Rector, qui vit dans sa maison depuis 1954, a déclaré qu’elle voulait attendre et voir ce qui se passerait avec l’augmentation des taux, ajoutant qu’elle compterait sur sa foi pour y parvenir.

“Cela devrait être quelque chose qu’ils doivent gérer eux-mêmes et non avec les clients”, a-t-elle annoncé. “De toute façon, Dieu est responsable.”

L’Oklahoma Corporation Commission a refusé de se pencher sur la hausse potentielle des taux.

Les clients auront l’occasion de commenter la question lors d’une audience publique le 26 mai.

Les opposants à la hausse des tarifs exhortent les citoyens à contacter les commissaires de l’Oklahoma Corporation et à leur faire savoir ce qu’ils pensent d’une nouvelle augmentation des paiements des services publics.

durazy