L’exigence de résidence découragera les résidents de se présenter aux élections

Amanda H Beck

Le 28 mars, l’Assemblée générale du Tennessee a adopté une loi exigeant qu’un candidat se présentant à une primaire pour la Chambre des représentants des États-Unis ait vécu dans le Tennessee pendant au moins trois ans avant l’élection. Ce projet de loi vise à exclure exactement un candidat – l’ancienne porte-parole du département d’État Morgan Ortagus, qui a déménagé à Nashville il y a plus d’un an pour travailler dans le secteur florissant de la santé de la ville et élever leur jeune fille – de l’élection.

Le nouveau permis de séjour est à la fois inconstitutionnel et antidémocratique.

La Constitution américaine établit les conditions d’éligibilité pour siéger à la Chambre des représentants. Conformément à l’article I, section 2, un représentant doit être citoyen américain depuis au moins sept ans, être âgé d’au moins 25 ans et résider dans l’État qu’il représente. C’est ça. Ni le Congrès ni aucun État individuel ne peut imposer des conditions d’éligibilité supplémentaires, telles que : B. un séjour minimum de trois ans.

durazy